Nouvelle

DES PASSIONS PARTAGÉES

Sacrifices, passion, engagement et confiance en soi: voilà les quatre mots qui résument fort bien l'excellente conférence sur le soccer féminin donnée par Anne-Marie Lapalme et Constance De Chantal-Dumont, le samedi 27 février après-midi, devant une vingtaine de personnes dont la majorité des jeunes filles de 14 et 16 ans, à Sorel-Tracy. Invitée par le Club de soccer du Bas-Richelieu à venir discuter de leur cheminement sportif, des sacrifices qu'elles ont dû faire, elles et leurs parents, pour atteindre le haut niveau, et les possibilités qui s'offrent aux filles qui désirent faire carrière au Québec au terme de leur passage au juvénile, ces deux grandes du soccer féminin dans Richelieu-Yamaska, généreuses de leur temps et très intéressées par la jeunesse sportive, ont en également profité pour dresser un portrait réaliste de la situation du soccer féminin au Québec. L'une des grandes différences avec le soccer masculin, selon elles, c'est que les jeunes filles n'ont pas d'organisation au Québec, tel que l'Impact de Montréal chez les garçons, pour rêver à la grande ligue. Elles peuvent faire un salaire, obtenir d'excellentes bourses d'études et penser évoluer à un calibre intéressant, mais elles ne peuvent rêver d'une carrière chez les pros sans quitter le Québec, ont-elles mentionné, faisant notamment référence, en surcroît, à la récente décision de l'Association canadienne de soccer qui refusent que le Dynamo de Québec et les Comètes de Laval puissent joindre les rangs d'une ligue américaine. Une conférence qui portera sûrement fruits si l'on se fie à l'écoute des gens présents dans la salle. La prochaine conférence du CSBR aura lieu le samedi 19 mars, 13 heures, au Centre culturel alors que Nicolas Gagnon, entraîneur de l'équipe U16 de l'Académie de l'Impact, viendra parler avec les entraîneurs et joueurs de son cheminement personnel et le développement du joueur de soccer en juvénile.